Somptueuses batailles en NSK à Salbris

Somptueuses batailles en NSK à Salbris

16/06/2016

Somptueuses batailles en NSK à Salbris

Si la météo n'a guère été enthousiasmante ce week-end à Salbris, les affrontements en piste ont été très souvent palpitants avec leur lot de suspense, de coups de théâtre et de joie, tout ce qui fait le plaisir de la compétition en karting. 213 pilotes de la France entière s'étaient donné rendez-vous dans le Loir-et-Cher pour la 2e épreuve de la saison NSK 2016. La soirée de vendredi consacrée au tirage au sort de très nombreux lots offerts par les partenaires de la NSK a connu un grand succès dans une ambiance chaleureuse, tandis que les Red Bull Wings sont venues dynamiser la soirée de samedi en distribuant leur célèbre boisson énergisante. Les Minikarts ont conclu à Salbris la conclusion de leur championnat avec la victoire de Jimmy Hélias, tandis que les autres catégories vivront leur dénouement mi-septembre à Varennes en présence des KZ2.

 

Le temps était très changeant en ce week-end de juin au-dessus du Circuit International de Salbris. Le ciel est resté couvert, mais c'est le passage de quelques averses qui a compliqué la tâche des pilotes et des équipes venus en nombre depuis tous les coins de France. Malgré tout, cette difficulté supplémentaire a nettement renforcé l'intensité des courses et on a pu assister à des luttes haletantes dans toutes les catégories. La présence d'une équipe de Motors TV pendant l'évènement n'est pas passé inaperçue et 3MK Events annoncera prochainement une belle nouveauté concernant la médiatisation de la NSK.

 

 

Hélias, vainqueur et champion Minikart

C'est d'abord Jules Caranta (Kosmic – Sonic Racing) qui a tenu le premier rôle des chronos et des manches, réalisant un sans fautes sur une piste glissante jusqu'en préfinale. Mais Jimmy Hélias (CRG – JH Motorsport) a réussi un retour impressionnant lors de la finale depuis la 10e position au départ. Il était suivi sur la 2e marche du podium par l'étonnant Arthur Raphanel (Birel – ASR 240 Racing), pointé seulement 21e à l'issue des manches, tandis qu'Enzo Richer (CRG – PB Kart) prenait la 3e place. Jimmy Hélias remportait le championnat après ses deux victoires avec 300 points, devant Louis Iglesias (OK1 – Kart In Pro) 252 points et Jules Caranta 242 points qui retrouvait un peu le sourire avec sa 3e position.

 

 

Victoire finale de Vayron en Minime

Marcus Amand (Zanardi – PB Kart) et Loris Cabirou (Exprit – Karting Plus/Suau Racing) avaient les faveurs des observateurs après leurs performances en début de meeting, mais ils ruinaient leurs chances en sortant de la piste dès le 2e virage de la finale. Dans la bataille serrée qui suivait, Tim Mérieux (Sodi – KPR), Eliott Vayron (Zanardi – CBK) et Esteban Masson (Sodi – PKS) s'illustraient. Masson franchissait en premier la ligne d'arrivée avant d'être pénalisé et c'est Vayron qui montait sur la 1ère marche du podium devant Enzo Costet (Tony Kart – SG Driver's), auteur d'une remontée de 18 places pour terminer 2e et César Gazeau (Zanardi – RM Concept). Eliott Vayron prenait ainsi la tête du championnat avec 290 points devant Marcus Amand (264 pts) et Joran Leneutre (CRG – CMK Compétition) 254 points.

 

 

David domine la catégorie Cadet

Victor Bernier (Sodi – Asphalt Racing) réalisait le meilleur chrono, mais Hadrien David (Zanardi – CBK) reprenait l'avantage dans les manches avant de s'imposer également lors de la préfinale et de la finale. Bernier restait dans le rythme malgré les nombreux aléas de la course et terminait son parcours à la 2e place tandis qu'Ugo Gazil (Zanardi – RK Compétition DADD) réussissait une incroyable remontée de 22 places et préfinale et rejoignait le top 3 de la finale. Kylian Fraysse (Zanardi – 240 Racing) était retardé dans les manches, mais rejoignait le top 10 dans les phases finales pour conserver la 2e place du championnat avec 256 points face au retour de Victor Bernier (252 pts), tandis qu'Hadrien David (332 pts) accentuait son avance en tête du classement provisoire.

 

 

Valente au finish en Nationale

Avec ses 50 participants, la Nationale a donné lieu à de nombreux affrontements en pneus slicks sur un circuit parfois très piégeux. Enzo Valente (Sodi – Kart Pro Racing) s'est finalement imposé lors d'une finale épique face à Antoine Perceval (Tony Kart – SG Driver's) et Yann Bouvier (FA Kart – Beltoise Expérience), ce qui n'enlève rien au mérite d'autres acteurs moins bien récompensés. On pense notamment à Alexandre Jenouvrier (Sodi – Ludo Racing), leader en début de meeting, mais seulement 12e en finale, ou encore Oliver Rasmussen (Exprit – Jana Racing) 4e, Yann Mauve (Sodi – PKS) 5e, Jakeson Caouette (Kosmic – Sonic Racing) 6e, Arnaud Malizia (Sodi – Trèfle Racing) 7e et tant d'autres. Bouvier (292 pts) mène au classement provisoire devant Perceval (252 pts) et Valente (250 pts).

 

 

X30 Senior : Fraïsse s'impose devant Compère

Le poleman Anthony Cout (Tony Kart – Braun Racing) a rencontré trop d'embûches sur son chemin pour venir concurrencer le redoutable Vincent Fraïsse (Sodi – Ludo Racing). C'est Victor Compère (Kosmic – RSD) qui a joué le rôle du rival dans les phases finales après avoir récupéré d'un chrono décevant. Le duel Fraïsse/Compère a monopolisé l'attention lors de la finale, mais le retour de Cout de la 24e à la 3e place doit être souligné, tandis que Thomas Hodier (Tony Kart – Cédric Sport) prenait la 4e place devant Benjamin Salvatore (Tony Kart – GTS Racing). Il convient de regretter aussi l'abandon précoce de Thomas Ricci (Tecno – LM Karting), un des protagonistes du top 3. Fraïsse a su résister à la pression de Compère pour gagner la course qui prend cependant les commandes du championnat avec ses 304 points devant Salvatore (276 pts) et Ricci (242 pts)

 

 

Renaudin, vainqueur tenace en Rotax Max

Engagé simultanément dans 2 catégories, Vincent Fraïsse (Sodi – Ludo Racing) a enchainé la pole position et le leadership des manches, même si Adrien Renaudin (Sodi – KPR) faisait déjà sentir son ambition en terminant à égalité de points. Les phases finales ont été très disputées, mais Renaudin a su à chaque fois surmonter toutes les difficultés pour signer deux victoires d'affilée. Outre Fraïsse, qui renonçait après un accrochage en finale, Arnaud Sarrazin (Sodi – PKS), Florian Venturi (FA Kart – DSS), Renaud Bertin (Exprit – Speed Racing), Paul Fourquemin (FA Kart – RM Concept) ou Thomas Drouet (FA Kart – RM Concept) ont joué un rôle de premier plan dans la compétition. Drouet s'adjugeait finalement la 2e place devant Venturi et Sarrazin. Renaudin (332 pts) renforce sa position de leader du championnat face à Venturi (286 pts) et Drouet (284 pts).

 

 

Mettetal pénalisé, Rouxel s'impose chez les Masters

Eric Le Moine (Sodi – Circuit de l'Europe) n'a guère profité de sa pole position pour jouer devant par la suite. Thomas Mettetal (Kosmic – PKS) s'est montré très combatif dans toutes les courses du meeting, mais une pénalité pour sortie de couloir au départ de la finale l'a privé de la victoire. Franck Rouxel (Sodi – Ludo Racing) s'est donc imposé face au retour de Le Moine et Antoine Antier (Komsic – PKS) montait sur la 3e marche du podium. Rouxel (308 pts) passe en tête du classement provisoire devant Mettetal (298 pts) et Le Moine (296 pts).

 

 

Pierre-Alexandre Pennequin en DD2 et Charly Hipp en DD2 Master

Alexandre Anstett (Birel – Sologne Sport Tech) avait débuté avec la pole position et le leadership dans les manches, mais sa rivalité exacerbée avec Maxime Gravouille (Sodi – Kart Pro Racing) a ouvert la voie à Pierre-Alexandre Pennequin (Tony Kart – KURB), vainqueur de la préfinale et de la finale. Charly Hipp (Ricciardo – Hipp Racing) a terminé en beauté par la 2e place au général, synonyme de victoire en DD2 Masters, tandis qu'Alexis Coursault (Birel – Sologne Sport Tech) revenait en 3e position. P.A. Pennequin occupe la 1ère place du championnat avec 306 points devant Gravouille (286 pts) et Alexandre Anstett (276 pts), tandis que Hipp (330 pts) a pris la tête en DD2 Master devant Christophe Adams (322 pts).

 

Rendez-vous du 9 au 11 septembre 2016 à Varennes-sur-Allier, en présence des KZ2 et KZ2 Master, pour le verdict complet de la saison NSK et l'attribution de toutes les superbes dotations aux meilleurs pilotes.