NSK 3 : Jeu, set et match à Varennes

NSK 3 : Jeu, set et match à Varennes

13/10/2015

NSK 3 : Jeu, set et match à Varennes

Le superbe circuit de Varennes accueillait cette année l'épreuve de clôture de la NSK en même temps que celle de la Kart Racing Academy. La chasse aux titres était encore ouverte dans l'Allier pour la plupart des catégories et les 166 pilotes présents n'ont pas manqué de livrer des batailles aussi féroces que spectaculaires sur le tracé auvergnat. Dimanche soir, pas moins de 10 nouveaux champions ont été couronnés.

 

 

Disputée cette année sur trois épreuves, Le Mans, Saint-Amand et Varennes, la NSK a attiré au total plus de 335 concurrents au sein des 9 catégories du programme. Un succès à mettre au crédit de 3MK Events, l'organisateur de la série, succès qui s'est confirmé jusqu'au bout avec un plateau conséquent pour son dernier rendez-vous. La compétition a échappé aux mauvais augures des météorologistes : la pluie n'a pratiquement pas perturbé le déroulement de la manifestation, tandis que le soleil finissait par percer lors des dernières finales dimanche.

C'est avec un grand sourire que cinq pilotes ont reçu leurs invitations pour la Grande Finale Rotax Max de Portimao en novembre prochain : Emmanuel Reviriault, Charly Hipp, Arnaud Sarrazin, Alexandre Anstett et Laurent Aubin, visiblement ravis à l'idée de découvrir ou de retrouver l'ambiance inimitable du Team France pendant le rendez-vous annuel mondial Rotax.

Les deux champions Minime Cadet, Hadrien David et Théo Pourchaire, ayant été couronnés à Saint-Amand, il restait 7 titres à décerner à l'issue du meeting de Varennes. La compétition dans son ensemble a connu des luttes intenses jusqu'au drapeau à damier, avec peu d'incidents, mais quelques pénalités, le tout proposant un spectacle sportif de haut niveau.

 

La Nationale reste en suspens
Toujours extrêmement serrées, les courses de la catégorie Nationale ont été haletantes. Après la pole au chrono de Mathys Bonnet (Tony Kart), Enzo Coursimault (Kosmic) a repris les rênes pendant les manches face à Florian Venturi (FA Kart) et Jacques Missimily (FA Kart). Parti depuis le 27e chrono, Adam Eteki (Tony Kart) disputait ensuite la victoire de la préfinale à Venturi tandis que Jules Bollier (Sodi) se maintenait dans le top 5. La finale voyait ces trois pilotes s'affronter longuement. Eteki portait une attaque dans le dernier tour et franchissait la ligne en vainqueur avant d'être déclassé pour dépassement sous drapeau jaune. Venturi subissait le même sort, mais faisait appel au motif qu'il avait rendu sa place. Antoine Perceval (Tony Kart), Enzo Coursimault et Jean-Philippe Guignet (Tony Kart) terminaient derrière le trio de tête. Le championnat Nationale reste suspendu à la décision concernant l'appel de Venturi.

 

 

X30 Senior : victoire de Midali et titre pour Ricci
Guillaume Barbarin (Tony Kart) dominait le début du meeting, chrono, manches et préfinale comprises. Anthony Cout (Sodi) monopolisait le 2e rang des deux courses et John Barbe (Tony Kart) le 3e. Mais c'est Luca Midali (Sodi) qui s'imposait après une rude bataille finale pendant que Thomas Ricci (Tony Kart), 4e devant Barbarin, assurait la victoire au championnat en devançant Barbarin et Giacomo Napolitano (Tony Kart).

Grégory Jolinet (Evo Tec) restait toujours au-dessus du lot et X30 Gentleman et remportait haut la main le championnat.

 

 

Retour gagnant de Renaudin en Max Evo, Sarrazin couronné
Joël Deptuch (Kosmic) signait la pole position des chronos Rotax Max Evo en poursuivait avec 2 victoires en manches, mais Thomas Landais (Tony Kart) reprenait l'avantage à la régulière, suivi par Paul Baverel (Tony Kart). Paul Evrard (Kosmic) laissait la victoire de la préfinale s'échapper au bénéfice de Landais à cause d'un transpondeur oublié. Auteur du 27e chrono, Adrien Renaudin (Sodi) passait de la 3e à la 1ère place lors d'une finale pleine de suspense. Emmanuel Reviriault (CRG) prenait la 2e place devant Baverel. 7e sur la ligne d'arrivée, Arnaud Sarrazin (Sodi) atteignait son objectif en remportant le championnat devant Reviriault et Renaudin.

 

 

haron s'impose devant Hipp, le maître de la Rotax Master
Charly Hipp (Tony Kart) n'avait pourtant pas besoin de forcer pour remporter le championnat. Mais il attaquait cependant avec panache dans les manches et en préfinale pour reprendre le leadership à Jérémie Charon (Ricciardo). Celui-ci récupérait la tête à 3 tours de l'arrivée finale, tandis que Hipp bataillait dans le dernier tour face à Laurent Aubin (Sodi) et Mathieu Camus (Sodi) pour récupérer in extremis la 2e position, alors que Matthieu Bourdon (Tony Kart) atteignait la 3e marche du podium. Hipp Champion devant Charon, Camus prenait la 3e place au classement final.

 

 

DD2 : JB Pennequin vainqueur, Anstett champion
Alexandre Anstett (Birel) et Nicolas Picot (Sodi) se sont affrontés à chaque occasion, mais c'est Jean-Baptiste Pennequin (Tony Kart) qui a été le plus rapide des chronos et qui s'est imposé aussi bien en préfinale qu'en finale, après le déclassement du vainqueur, Lucas Joly (Ricciardo), pour poids non conforme. Pourtant Picot avait remporté toutes les manches, mais il devait céder du terrain en finale. Anstett remontait jusqu'à la 2e position devant son rival et remportait le championnat pour deux petits points face à Pennequin, tandis que Picot était trop proche au 3e rang.

Christophe Adams (Birel) n'avait pas vraiment d'adversaires à sa mesure pour l'empêcher de dominer de bout en bout la DD2 Masters et d'être titré à la fin du week-end.

La deuxième saison de la Kart Racing Academy s'est également achevée à Varennes. Chez les 7-10 ans, le mano à mano entre Louis Marchal et Tim Mérieux s'est achevé en faveur de Mérieux, champion devant Marchal, les deux pilotes ayant distancé Augustin Bernier. C'était serré aussi en KRA 9-12. Vainqueur de trois des quatre courses, Esteban Masson a perdu le titre en abandonnant lors de la course 1. Victor Bernier s'imposait au championnat pour 3 petits points face à son rival, César Gazeau prenant la 3e place. Alexandre Colomes a continué à dominer par son incroyable rapidité le peloton des 11-15 ans. Il saluait son titre en remportant magistralement la dernière course de la saison. Rémy Govillé et Clément Gilloux complétaient le top 3 de la catégorie.