Les finales - NSK3

Les finales - NSK3

20/09/2015

Les finales - NSK3

JB Pennequin vainqueur en DD2

Barrie Pullinger (FA Kart) a pris la tête de la finale DD2 devant Jean-Baptiste et Pierre-Alexandre Pennequin (Tony Kart). Déchainé, Nicolas Picot (Sodi) remonte très fort et s'empare de la 3e place dès le 5e passage devant Lucas Joly (Ricciardo) et Alexandre Anstett (Birel). JB Pennequin récupère la 1ère position devant Pullinger pendnat que Picot fait le forcing pour les rejoindre. Mais Joly le dépasse et menace le leader alors que Pullinger a chuté 6e. Anstett revient 3e tandis que Picot, 4e, est distancé. Anstett s'empare de la 1ère position à la mi-course. Picot se reprend, le voilà 2e devant Pennequin, 5 dixièmes derrière Anstett. Picot plonge au freinage dans le 13e tour et passe en tête. Une tentative de passage à trois au pylône change encore la donne : Anstett leader devant Joly et Picot 5e. Mais ce n'est pas fini ! Joly mène ensuite et finit par s'imposer devant JB Pennequin et Alexandre Anstett, Picot 4e à 2'', PA Pennequin 5e devant Pullinger. Joly est ensuite déclassé pour poids insuffisant à l'arrivée, Pennequin est déclaré vainqueur.

 

Bollier en Nationale

Départ tonitruant d'Adam Eteki (Tony Kart) en tête de la finale Nationale. Jules Bollier (Sodi) le déloge au 3e passage, suivi de Florian Venturi (FA Kart), la 4e palce étant occupée par Enzo Coursimault (Kosmic) et la 5e par Antoine Perceval (Tony Kart). 6e, Nathan Hédouin (Sodi) emmène le 2e groupe devant Jean-Philippe Guignet (Tony Kart) et Christopher Capello (Tony Kart). Parti 30e, Enzo Valente (Sodi) se rapproche déjà du top 10. Venturi passe en tête talonné par Bollier, Eteki 3e et Coursimault 4e.

A mi-parcours, Venturi, Bollier et Eteki disposent de plus de 2'' d'avance sur le groupe de 6 poursuivants emmené par Coursimault puis par Perceval à partir du 14e tour. Bollier n'attaque pas Venturi et tente de distancer Eteki qui semble attendre lui aussi son heure. Bollier passe à l'attaque à deux tours de l'arrivée. Eteki profite d'une tentative de dépassement de Venturi pour doubler ses deux adversaires et remporter magistralement la course. Perceval termine 4e, Coursimault 5e et Guignet 6e. Devant Yann Bouvier (CRG), remonté de 27 places. Suivent Jérémy Potain (Tony Kart) et Nicolas Ville (Tony Kart), avec 23 et 26 places regagnées. Après l'arrivée, les commissaires sportifs sanctionnent Eteki pour dépassement sous drapeau jaune et la victoire revient à Bollier. Le classement, finale et championnat, est cependant suspendu suite à l'appel de Venturi, pénalisé lui aussi pour dépassement sous drapeau jaune, mais qui aurait rendu sa place.

 

Midali à l'arrachée en X30 Senior

Guillaume Barbarin (Tony Kart), parfaitement parti, est rejoint par John Barbe (Tony Kart), tandis que Giacomo Napolitano (Tony Kart), Anthony Cout (Tony Kart) et Jérôme Bourassin (Tony Kart) se regroupent. Napolitano prend ensuite les commandes devant Barbe, puis Cout repasse en tête et Barabrin revient 2e, avant de retrouver la tête peu après la mi-course. Thomas Ricci (Tony Kart) récupère alors sa position de départ, la 5e. La bataille reste tout à fait ouverte entre les 6 premiers, littéralement roues dans roues. Barbe/Cout, plus loin Napolitano/Midali, et un nouveau groupe de 5 distancé de plus d'une seconde, telle est la situation à 5 tours du but. Quatre pilotes se regroupent ensuite en tête : Cout, Midali, Barbe et Napolitano. Mout termine 2e, Barbe 3e. Ricci revient 4e devant Napolitano et Bourassin.

 

Charon devance Hipp en Rotax Master

Charly Hipp (Tony Kart) partait en tête de la finale Rotax Max Master, mais Jérémie Charon (Ricciardo) se rapprochait ensuite dangereusement, alors que Laurent Aubin (Sodi) revenait 3e devant Mathieu Camus (Sodi). On assistait à un regroupement entre les trois premiers avant la mi-parcours. Hipp remettait du gaz, Aubin dépassait Charon et Camus se joignait à la lutte pour le podium. Charon retrouve sa 2e place à quelques tours du but, Matthieu Bourdon (Tony Kart) dispute la 4e place à Camus qui se défend. Alors qu'il ne reste que 3 tours à couvrir, Charon prend la tête, puis Hipp cède face à Aubin et Camus. Le dernier tour apport encore des changements. Charon s'impose, Hipp revient 2e, Bourdon 3e, Aubin 4e et Vincent Roux (Tony Kart) 5e.

 

Renaudin au finish en Rotax Max evo

Beau départ de Thomas Landais (Tony Kart) lors de la finale Rotax Max Evo, mais plusieurs pilotes renoncent ou sont retardés dans un accrochage après le premier virage. Emmanuel Reviriault (CRG) s'empare de la tête au 3e passage, Adrien Renaudin (Sodi) est 3e devant Paul Baverel (Tony Kart) et Charles Tesnière (Sodi). C'est serré entre les 3 premiers, Bavarel est isolé en 4e position. Paul Evrard (Kosmic) effectue un retour incroyable en 6e place depuis sa 29e position au départ. Renaudin prend les commandes avant la mi-course et tente de s'échapper de la menace de Landais et Reviriault. Evrard déborde Julien Spirli (Tony Kart) pour le gain de la 5e place, Arnaud Sarrazin (Sodi) en fait de même au passage suivant pour la 6e place. C'est maintenant Reviriault qui met la pression sur le leader Renaudin, Landais est 3e jusqu'au 16e tour où il attaque Reviriault au pylône et répète sa manœuvre sur Renaudin au passage suivant. A-t-il porté son attaque un peu tôt à 3 tours de l'arrivée ? Renaudin double à l'amorce du dernier tour, Reviriault passe 2e, et Baverel se permet de passer le malheureux Landais, 4e, qui s'est élancé trop tôt. Renaudin s'impose sur la ligne. Evrard assure une magnifique 5e position (24 places reprises) devant Joël Deptuch (Kosmic) et Sarrazin.