Laval : Antier, Fourquemin, Maguet, Barbaroux e...

Laval : Antier, Fourquemin, Maguet, Barbaroux et Lavergne en pole position vendredi

14/09/2019

Laval : Antier, Fourquemin, Maguet, Barbaroux et Lavergne en pole position vendredi

3MK Events a choisi le circuit de Laval Beausoleil comme cadre de la 3e et dernière épreuve de la NSK 2019. Les premiers essais qualificatifs avaient lieu vendredi 13 septembre en fin de journée sous un ciel dégagé par des températures agréables de l’ordre de 25°.

 

Antier meilleur chrono en Max Master

Jonathan Houtin (Tony Kart/Rotax) avait été le plus rapide des essais libres Rotax Max Master du matin. Charly Langlois (Sodi/Rotax) avait ensuite pris le relais avant qu’Antoine Antier (Kosmic/Rotax) ne termine en super forme. Lors des essais qualificatifs, Antier démarrait fort et réalisait un tour en 48’’570 dès le 4e passage. Clément Morin avait effectué sa meilleure performance un tour plus tôt, mais restait à 0,342’’ du poleman. Florian Bourdon (Exprit/Rotax) prenait la 3e place à seulement 3 millièmes, tandis que Jonathan Wemaux (Sodi/Rotax) terminait 4e devant Langlois.

 

 

Fourquemin décroche la pole Rotax Max

Les deux premiers du classement provisoire du championnat, César Gazeau (FA Kart/Rotax) et Guillaume Treillard de Quinemont (Kosmic/Rotax), avaient été les plus rapides lors des essais libres Rotax Max en début de matinée, puis Paul Fourquemin (Sodi/Rotax) et Jonas Venier (Tony Kart/Rotax) se partageaient les premières places dans les séances suivantes. Le gros du plateau entrait en piste peu avant le mi-séance qualificative, tandis que Charles Seguin (Tony Kart/Rotax) tournait en déjà 48’’292. Dans la dernière minute le rythme accélérait avec Fourquemin en tête devant Arthur Roché (Kosmic/Rotax) et Venier. Fourquemin conservait la pole position – 48’’101 – jusqu’à la fin, mais Treillard de Quinemont signait le 2e temps à un dixième. Roché terminait 3e devant Venier et Gazeau.

 

 

Maguet poleman en Nationale

 

 

Maguet prenait les commandes de la première série chronométrée devant Artus Lacroix (Exprit /Rotax) et Gaspard Simon (Exprit /Rotax). Il réalisait le meilleur temps du groupe en 49’’669, suivi à 23 millièmes par Lacroix. 3e, Simon pointait à 0,063’’ tandis que Rogeon et Cauhaupe complétaient le top 5 à un peu plus d’un dixième.

Dans la 2e série, Louis Pelet menait le sprint final devant Nolan Lemeray et Evan Giltaire en passant à l’attaque au bon moment. Lemeray se montrait pourtant le plus rapide dans le dernier passage en 49’’735, soit 20 millièmes de mieux que Pelet. Théodore Primault (Kosmic/Rotax) se hissait au dernier moment à la 3e place devant Florian Rousseau-Ricci (Kosmic/Rotax), tous à moins d’un dixième du leader. Noam Abramczyk (Exprit/Rotax) terminait 5e.

Au classement général, Maguet conservait la pole position face à Lacroix et Simon. Lemeray s’adjugeait la 4e position devant Pelet, Rogeon se classait 6e, Cauhaupe 7e et Primault 8e.

 

 

Barbaroux le plus rapide des DD2, Lavergne 1er DD2 Master

 

 

Antoine Barbaroux (Sodi/Rotax) était le premier DD2 à passer sous les 48’’, tandis que les positions fluctuaient sans répit derrière lui. Lucas Joly (Sodi/Rotax) lui volait la vedette à mi-parcours, mais Barbaroux répliquait lors du rush final et emportait la pole position avec 12 millièmes d’avance et un temps de 47’’846. Nicolas Picot (Tony Kart/Vortex) terminait au 3e rang 7 centièmes plus loin, tandis que Brian Ancher (Tony Kart/Rotax) finissait 4e devant Paolo Besancenez (Sodi/Rotax).

En DD2 Masters, Franck Lavergne (Sodi/Rotax) confirmait ses performances des essais libres. Rudy Champion (Sodi/Rotax) se battait pour réduire l’écart, mais Lavergne concluait en leader avec un temps de 48’’253 devant Champion à 24 millièmes. Bruno Dos Santos (Sodi/Rotax) était le 3e homme de la catégorie à plus de 4 dixièmes.