170 pilotes pour l'ouverture de la NSK 2018

170 pilotes pour l'ouverture de la NSK 2018

12/03/2018

170 pilotes pour l'ouverture de la NSK 2018

Le circuit international du Mans accueillait la première des trois épreuves du Championnat NSK 2018. Venus en nombre, les pilotes et les teams étaient impatients d’en découdre pour ce premier grand rendez-vous de la saison. Après les essais chronométrés du vendredi soir se déroulant sur piste sèche, les conditions météorologiques se sont dégradées pour le reste du week-end. Le meeting a dû être suspendu dimanche en fin de matinée suite à un carambolage impliquant plusieurs pilotes lors de la préfinale Nationale.

L’équipe 3MK Events, promoteur de la NSK, tient de nouveau à faire part de son réel soutien auprès des pilotes blessés et leur souhaiter un prompt rétablissement.

Tous les participants ont pu cependant profiter d'un programme riche, comme à chaque épreuve de la NSK, avec jusqu'à 10 séances d'essais libres avant les chronos, deux warm-up officiels, trois ou quatre manches de qualification, ainsi qu'un repêchage chronométré pour les catégories les plus fournies. 

Les pilotes ayant disputé toutes leurs manches de qualification, à l’exception du DD2 avec l’annulation de la manche 4, il a été décidé de réaliser un classement à l’issue de ces manches avec une attribution de points unique. Celle-ci viendra s’ajouter aux points que les pilotes marqueront lors des deux prochaines épreuves. Les pilotes bénéficieront toujours d’un joker, leur permettant de déduire leur moins bon résultat en terme de points sur l’ensemble du championnat.

Rappelons que deux autres circuits de référence ont été choisis en 2018: Varennes sur Allier (5-6 mai) et Salbris (30 juillet-1er juillet). Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes pour ces épreuves sur le site de la NSK-3MK Events.

 

Minime: Avantage Clément Outran
Maxens Verbrugge, Kimi Merieux, Arthur Dorison et Clément Outran ont tous gagné une manche, témoignant de la lutte très serrée qui a régné dans le peloton des jeunes pilotes. Déjà auteur de la pole position, Clément Outran s'est montré le plus régulier et a inscrit le maximum de points au Mans. Contraint à l’abandon dans la course du dimanche matin, Verbrugge a rétrogradé quatrième derrière Merieux et Dorison. Derrière ce quatuor, Arthur Raphanel a réalisé de belles manches, tout comme Robin Chuinard et Mathis Carnejac, tandis que Tom Langlois a fini sur une note positive.

 

Cadet: Matteo Spirgel fait forte impression
Si Enzo Caldaras s'est montré le plus rapide aux essais chronométrés, Matteo Spirgel a excellé sous la pluie du circuit du Mans. Fort d’un brillant parcours dans ses quatre manches, il s'est logiquement porté en tête au général devant son rival numéro 1 Caldaras. La hiérarchie a été très changeante dans le peloton de chasse. Bien que retardé dans la première manche, Théophile Nael a ensuite enchaîné les bons résultats pour se positionner en troisième position au général devant Gaspard Simon. Ce dernier a vécu un parcours contraire, avec un samedi parfait et une manche perturbée le dimanche matin. Léo Poncel, Jules Roussel, Artus Lacroix, Corentin Rousseau, Louis Iglesias et Michal Kupczyk ont réussi à se mettre en valeur.

 

Nationale: Isack Hadjar se conjugue au presque parfait
Pole position, victoire dans deux manches sur trois et le plein de points au général: Isack Hadjar peut être fier de sa prestation. Lui-aussi vainqueur de deux manches, notamment dans celle où il était confronté à Hadjar, Damyen Droux émerge logiquement en deuxième position devant Louis Pelet et Cesar Gazeau. Ces deux derniers ont également remporté une manche. Guilhem Crespin est passé de sa huitième place des essais qualificatifs à la cinquième grâce à un parcours sans-faute, tandis qu'Esteban Masson s'est offert de belles remontées après un modeste chrono.

 

Rotax Max: Sacha Hebrard d'un souffle
Que de postulants à la victoire dans cette catégorie. Il est vrai que la NSK a promis des primes très alléchantes en Rotax cette saison, en plus des places pour la prochaine Finale Mondiale au Brésil ! Sacha Hebrard, Bastien Borget (poleman), Jonas Venier, Nicolas Picot et Pierre-Lou Fleury ont su dompter le circuit du Mans pour gagner chacun une manche et se retrouver dans ce même ordre au classement général. Paul Fourquemin s'est aussi imposé à une reprise, mais une pénalité pour spoiler décroché l'a fait reculer en septième position derrière Victor Bernier.

 

Rotax Master: Rudy Champion malgré Olivier Paris
Rudy Champion a réalisé un début de meeting impeccable avec l'obtention de la pole position, puis la victoire dans la première manche. Mais Olivier Paris a réussi à le devancer dans les deux manches suivantes. Piqué au vif, Champion a récidivé le dimanche matin pour conserver sa première place et les points qui vont avec. Christophe Capitaine a le plus souvent tenu en respect Eric Le Moine, sauf dans l’ultime manche. Capitaine se classe par conséquent troisième devant son rival, même si Jacques Gautier, Mathieu Camus et Matthieu Bourdon ont parfois joué les trouble-fêtes.

 

Rotax DD2: Les honneurs pour Joly et Adams
Spectaculaire avec son ensemble équipé de freins avant et de son puissant moteur à deux vitesses, la catégorie DD2 était marquée par le retour aux affaires des talentueux Paolo Besancenez et Paul Louveau en DD2 Master. Ils ont toutefois trouvé à qui parler, puisque les trois manches qui ont pu avoir lieu sont successivement revenues à Lucas Joly, Bastien Leguay et Andrew Williamson. Au cumul des trois courses du samedi, Joly devance Leguay, le plus rapide aux chronos, Besancenez et Williamson. En DD2 Master, Louveau a été pénalisé deux fois en raison de spoilers décrochés et s'est contenté de la 3e place. Le Belge Christophe Adams fait donc le plein de points grâce à sa régularité, la deuxième place revenant à Nicolas Clain.